GEOMETRIE AUDUCIENNE

par auduc  -  17 Juillet 2008, 15:58

Entre deux bourrasques de vent et ses grandes claques à vous faire plier la voile, entre trois déluges que même Noë en aurait perdu son arche, il est encore possible de voler un peu.

Changement climatique probablement oui, l'homme en serait responsable ? Probablement non. Il l'aide, c'est certain, mais ne le provoque pas. Il aurait eu lieu sans la présence de nos efforts à embrumer le monde.
La question n'est pas de savoir comment agir pour calmer le jeu (on ne ralentit pas un monstre en marche), mais surtout comment devons nous nous y adapter ? 

Mais nous sommes si loin de ce que la planète peut nous offrir de plus lumineux, ses vastes intimités que l'homme volant peut dérober en les fixant sur ses pixels préférés.

  

Des stries de chanvre sur le sol du monde. Aucune ivresse possible, si ce n'est celle de l'altitude. Du chanvre comme dessin, et un chemin de terre sombre.




Le graphisme semble agir comme un capteur d'attention. Amer aérien. Astigmatisme s'abstenir!




Un crobe circle? Non, une simple errance dans un champ de blé. La promenade ivre d'une vie en boucle. A moins qu'un homme volant ait dû effectuer un atterrissage d'urgence. Retour à pied en recherchant son chemin. Car celui d'en haut n'est pas tout à fait celui d'en bas.