Errance dans la brume

par auduc  -  4 Décembre 2007, 09:30


Cependant le décollage fut facile, mais la brume s'est révélée plus dense qu'espéré. Rien n'émergeait de la soie du matin. Rien qu'une vaste solitude.

Un vent assez fort me poussait vers le sud. J'ai cherché un relief, un petit rien qui m'aurait convenu. Rien, encore rien qu'un magnifique levé de soleil. 

Retour vers la base. Le brouillard a pris de la densité. Je ne voyais plus le sol. Descente à 30 m sol pour vaguement deviner quelques arbres accrochés au brouillard.

Le GPS est un outil indispensable n'est-ce? Mais à la condition qu'il veuille bien fonctionner. Et là, sous mes yeux, il a osé tomber en panne. Un écran aveugle dans une brume pâle. Un gros stress car j'ignorais ce que je pouvais survoler.


J'ai  sorti la boussole. Une direction, une seule, mais je ne suis pas un pigeon voyageur. Je descends encore en évitant les fils à la recherche d'un repère connu. Tout m'est étranger, je ne suis pourtant pas bien loin de l'aérodrome. 

Toujours plus à l'ouest déclarait le professeur Tournesol. J'ai suivi son conseil. A mes pieds j'ai deviné l'autoroute que j'ai suivi jusqu'à retrouver un carrefour connu et reconnu. 

J'ai évité les arbres, une ligne à haute tension. J'avoue que je n'étais pas très fier. Mais je gardais malgré tout mon calme. J'étais prêt à atterrir et à poursuivre ma route à pied.

Le carrefour recherché, là, sous mes pieds. Il me restait à suivre la route que j'emprunte habituellement en voiture.

C'est bien de voler, mais c'est encore mieux quand on retrouve le sol après un grand moment de solitude.